Current Issue

 

Canadian Review of Sociology
Revue canadienne de sociologie

August / Août 2014
Volume / Volume 51
Issue / Numéro 3

 

Original Articles / Articles Originaux

The Intersectionality of Postsecondary Pathways: The Case of High School Students with Special Education Needs
Karen L. Robson, Paul Anisef, Robert S. Brown, Gillian Parekh193 - 215

Utilisant des données du Toronto District School Board, cette étude examine les parcours postsecondaires des étudiants qui ont besoin de services d'éducation de l'enfance en difficulté. Nous observons les parcours qui mènent au collège ainsi que ceux menant à l'université et nous nous servons de régression logistique multinomiale à plusieurs niveaux afin de situer nos résultats dans le contexte du cycle de vie. Nos résultants démontrent que les étudiants qui ont besoin de services d'éducation de l'enfance en difficulté ont moins de chances d'accepter une offre d'une université mais plus de chances d'accepter une offre d'un collège. Nous analysons un groupe de facteurs connus et bien documentés qui influencent le parcours postsecondaire afin de connaître leur rôle quant au parcours des étudiants qui ont besoin de services d'éducation de l'enfance en difficulté. Nos résultats démontrent que le niveau d'éducation des parents, le revenu du quartier, la race et la filière scolaire ont tous un impact sur le parcours postsecondaire de cette population étudiante.

Using data from the Toronto District School Board, we examine the postsecondary pathways of students with special education needs (SEN). We consider both university and college pathways, employing multilevel multinomial logistic regressions, conceptualizing our findings within a life course and intersectionality framework. Our findings reveal that having SEN reduces the likelihood of confirming university, but increases the likelihood of college confirmation. We examine a set of known determinants of postsecondary education (PSE) pathways that were derived from the literature and employ exploratory statistical interactions to examine if the intersection of various traits differentially impacts upon the PSE trajectories of students with SEN. Our findings reveal that parental education, neighborhood wealth, race, and streaming impact on the postsecondary pathways of students with SEN in Toronto.

Social and Political Convergence on Environmental Events: The Roles of Simplicity and Visuality in the BP Oil Spill
Andreas Hoffbauer, Howard Ramos216 - 238

Cet article étudie de quelle façon et à quel moment les journaux, les ONG environnementales, les entreprises privées et le gouvernement convergent autour des événements environnementaux. En utilisant les données sur le déversement de pétrole BP en 2010 tirées des journaux aux États-Unis, au Canada et en Grande-Bretagne et des communiqués de presses de Greenpeace, du Club Sierra, de Halliburton, de Transocean, d'Exxon/Mobil et les annonce de presse de la secrétaire de presse pour le Maison Blanche, nous étudions la capacité d'un événement à faire converger des actions sociales et politiques. En concevant les événements comme des actants, nous vérifions les arguments tirés des publications sur les mouvements sociaux et sur la définition de l'agenda politique à propos du timing, de la simplicité et de la visualité afin de comprendre comment les acteurs politiques convergent. Nous observons que l'effet de convergence est lié au timing, mais pas à la simplicité ou à la visualité.

This paper examines how and when newspapers, environmental nongovernmental organizations, businesses, and the government converge on environmental events. Using data on the 2010 BP Oil Spill from newspaper articles in the United States, Canada, and the United Kingdom, press releases by Greenpeace and Sierra Club, press releases by BP, Halliburton, Transocean, ExxonMobil, and Shell, and press statements by the White House Press Secretary, we examine an event's potential to trigger convergence of social and political action. By treating events as political actants, we examine arguments from the agenda-setting and social movement literatures on timing, simplicity, and visuality to understand when political actors converge. We find that convergence is related to temporal cycles but not simplicity or visuality.

Assessing Variation in Tolerance in 23 Muslim-Majority and Western Countries
Scott Milligan, Robert Andersen, Robert Brym239 - 261

Scholars disagree over whether Islam hinders the development of liberal democracy in Muslim-majority countries. We contribute to this debate by assessing the influence of Islam at the individual and national levels on ethnic, racial, and religious tolerance in 23 countries. Our analyses are based on a set of multilevel models fitted to World Values Survey data and national-level contextual information from various sources. Our findings suggest that people living in Muslim-majority countries tend to be less tolerant than are those living in Western countries. Although a significant part of this difference is attributable to variation in level of economic development and income inequality, Muslim countries remain less tolerant even after controlling for these factors. On the other hand, controlling for other individual-level factors, nonpracticing Muslims in Western countries are more tolerant than are all others in both Muslim-majority and Western countries. This finding challenges common claims about the effects of Islam as a religion on tolerance, suggesting that it is Islamic political regimes-not Islam itself-that pose problems for social tolerance.

Les chercheurs ont des opinions divergentes à savoir si l'islam freine le développement d'une démocratie libérale dans les pays à majorité musulmane. Nous contribuons à ce débat en évaluant l'influence de l'islam aux niveaux individuel et national sur la tolérance ethnique, raciale et religieuse dans 23 pays. Nos analyses sont basées sur un ensemble de modèles à plusieurs niveaux ajustés en fonction des données du World Values Survey et de l'information contextuelle au niveau national ayant été obtenue auprès de diverses sources. Nos constatations suggèrent que les personnes vivant dans des pays à majorité musulmane ont tendance à être moins tolérantes que celles vivant dans les pays occidentaux. Bien qu'une grande partie de cette différence soit attribuable à la variation du niveau de développement économique et à l'inégalité de revenu, les pays musulmans demeurent moins tolérants, même après le contrôle de ces facteurs. En revanche, en contrôlant d'autres facteurs au niveau individuel, les musulmans non pratiquants des pays occidentaux sont plus tolérants que tous les autres des pays à majorité musulmane et des pays occidentaux. Cette constatation s'élève contre les allégations communes au sujet des effets de l'islam comme religion sur la tolérance, suggérant que ce sont les régimes politiques islamiques, et non pas l'islam en soi, qui posent des problèmes en ce qui a trait à la tolérance sociale.

Diversity in Midwifery Care: Working toward Social Justice
Nadya Burton, Rachel Ariss262 - 287

La pratique de la sage-femme opérant dans la communauté a apporté avec elle, lorsque devenu une profession régie et financée par l'état vers la fin du vingtième siècle, les objectifs et aspirations de son mouvement social. Parmi ces objectifs, elles désiraient à faire attention à l'équité et la diversité sociale lors de la provision de soins pendant la naissance. Dans cet article, nous utilisons des interviews avec des sage-femmes qui pratiquent en ce moment en Ontario, afin de nous concentrer sur les conceptualisations de la diversité des sage-femmes. Nous explorons leurs efforts, dans le travail quotidien, visant à supporter et fortifier la diversité sociale des clientes et des sage-femmes elles-mêmes. Nous proposons que la transition de la pratique de la sage-femme vers le système de soins santé gouvernemental ne signale pas l'abandon des projets et engagements de changement social. Les réponses à la diversité sociale en soins de santé varie des efforts à améliorer l'accès aux soins de santé jusqu'à l'étude du rôle de la justice sociale en reconnaissant les besoins des populations diverses. L'aspiration de 'créer un monde meilleur' continue à animer le travail des sage-femmes nonobstant la réglementation de leur pratique. Cet article explore le patrimoine de pratique des sage-femmes en tant que mouvement social et décrit les rapports entre la diversité, la justice sociale et la pratique actuelle des sage-femmes.

As midwifery moved from lay practice to a regulated health-care profession in Ontario toward the end of the twentieth century, it brought with it many of its social movement goals and aspirations. Among these was the desire to attend to diversity and equity in the provision of birthing care. Drawing on interviews with currently practicing Ontario midwives, this paper focuses on midwives' conceptualizations of diversity and explores their everyday work to support and strengthen diversity among those using and those providing midwifery care. We argue that midwifery's recent relocation within state structured health care means neither that the social change projects of midwifery are complete nor that midwifery has abandoned its movement-based commitment to social change. Responses to social diversity in health care range from efforts to simply improve access to care to analyses of the role of social justice in recognizing the needs of diverse populations. The social justice aspiration to "create a better world" continues to animate the work of midwives postregulation. This paper explores the legacy of midwifery as a social movement, addressing the connections between diversity, social justice and midwifery care.

notes

Our First 50 Years: A Note on the University of Toronto's Department of Sociology
Robert Brym288 - 292