Brock University

Durkheim Studies - textual and historical analyses focusing on the Durkheimian corpus

La séance sera l’occasion pour les chercheurs de présenter leurs travaux visant à clarifier le sens de la théorie et des concepts durkheimiens par l’étude du contenu ou du contexte de l’œuvre. Les écrits d’Émile Durkheim occupent une place privilégiée dans l’appareil référentiel des sociologues contemporains.  Cette sur-utilisation des théories du premier sociologue universitaire français laisse place à nombre d’écarts et confère une certaine ambigüité à plusieurs de ses éléments.  L’étude du contexte intellectuel, politique, culturel ou institutionnel dans le cadre duquel se développe la sociologie durkheimienne éclaire le sens des concepts et les préoccupations partagées par Durkheim et ses contemporains. L’analyse textuelle du corpus, quant à elle, est fondamentale en ce qu’elle rend possible la description lexicale nécessaire à la circonscription d’un objet d’étude particulier au sein du vaste corpus durkheimien et l’analyse de sa place dans la logique théorique qui se déploie. Cette double appréhension de la théorie durkheimienne (textuelle et socio-historique) s’inscrit résolument dans l’histoire sociale des sciences sociales en ce qu’elle sonde sociologiquement le passé théorique de manière à éclairer la théorie sociologique contemporaine.

Conformément à la coutume des Études durkheimiennes, les présentations et discussions auront lieu tant en français qu’en anglais.

This session will provide an opportunity for researchers to make contributions focusing on rigorous interpretations of Emile Durkheim’s concepts, theory and empirical research, cognizant of its socio-historical context. As such, submissions will be attentive to the social history of the social sciences in France, reflexively using it to inform contemporary sociologial practice. Durkheim’s writings occupy a privileged position in sociology.  The extensive use of Durkheim (both acknowledged and unacknowledged), has highlighted ambiguities, aporias and lacunae in his ouevre. Studies of the intellectual, political , cultural and institutional context in which Durkheimian sociology emerged and developed, helps illuminate the meaning of technical terms used by Durkheim, ones important to contemporary Durkheim scholars. Careful textual analysis of the Durkheimian corpus plays a fundamental role for contemporary sociologists by making possible lexical desciptions of how specific objects of study in Durkheimian sociology are delimited. Lexical elaboration thus can be used to help sociologists better understand the implications of Durkheim’s theoretical logic and methodology.

As is customary in Durkheimian studies, participation in either French or English in this session is most welcome.

Session Organizer: Francois Pizarro Noel, Université du Québec à Montréal, pizarro-noel.francois@uqam.ca

 

Tempérance de certaines critiques élaborées à l’égard de la pensée durkheimienne

Frederic Legault, UQAM (Université du Québec à Montréal), FredLegault03@hotmail.com

En prenant comme point de départ certaines critiques élaborées à l’égard de la pensée de Durkheim, ce travail aura comme but de tempérer ces critiques par le biais d’outils conceptuels tout en se rapportant aux écrits durkheimiens de première main. Il sera tout d’abord question d’inscrire la perspective durkheimienne dans la distinction entre émique et étique, dans le but d’éclairer le rôle que Durkheim attribuait aux faits empiriques dans sa démarche scientifique. Ensuite, de manières similaire et complémentaire, la position de Durkheim sera mise en lien avec les approches compréhensive et explicative, dans le but de préciser son approche sociologique et ainsi raffiner les critiques qui s’y opposent. Finalement, certaines critiques faites à l’encontre de la position de Durkheim par rapport à l’individualisme seront présentées pour ensuite être tempérées.

-  


Constance épistémologique et importance interprétative du « dualisme dynamique » d’Émile Durkheim

Xavier Lefebvre Boucher, Laboratoire d'études durkheimiennes-Université du Québec à Montréal (LED-UQAM), xavier.l.boucher@gmail.com

On a beaucoup parlé du centième anniversaire de la publication des Formes élémentaires de la vie religieuse (1912). Or, sa postérité tient aussi à ce que Durkheim en ait défendu la thèse dans les années suivantes, dont à travers un article publié deux ans plus tard dans la revue Scientia au sujet du « dualisme de la nature humaine et ses conditions sociales ». Posé comme une défense de son opus sur la religion, ce texte ne mentionne cet objet qu’à titre démonstratif, il expose plutôt un aspect central de la théorie durkheimienne : la distinction constitutive des consciences individuelles et des consciences collectives. Distinction, mais aussi articulation historique, à travers une posture que Wolfgang Schluchter (2013) qualifie de « dualisme dynamique ». Loin de toute métaphysique ou de réalisme naïf, Durkheim synthétise dans ce texte une riche pensée épistémologique dont les prémisses sont annoncées dès ses première publications.

Cette présentation propose de remonter le fil biographique du dualisme durkheimien à travers une analyse textuelle pour démontrer la centralité qu’il devrait occuper dans l’inteprétation de l’auteur. Le concept d’anomie, marqué par l’ambigüité et largement débattu dans la littérature secondaire, sera utilisé à titre exemplaire.

-  


Les pratiques culturelles et la morale dans les écrits de Durkheim

Lysandre Champagne, UQAM LED, lysandrechampagne@hotmail.com

À travers la littérature durkheimienne je recherche à établir le pont entre la production de la morale et les pratiques culturelles. À savoir si l'apprentissage des arts rend favorable l'émergence d'un sens moral chez les individus.

-  


Financiarisation, désencastrement et religion.

Maxence L.Valade, UQÀM, CAFCA., maxfree25@hotmail.com

En nous inspirant du schéma durkheimien et maussien qui caractérise le fait social total et symbolique que sont les religions, nous tenterons de démontrer que l'économie monétaire de marché contemporaine constitue le centre névralgique d'une nouvelle représentation religieuse. La société serait structurée autour du pôle sacré de la richesse, caractérisée par la solvabilité, et celui du profane, le paupérisme qui s'exprime dans l'endettement. Le profane peut progressivement atteindre le sacré par le biais des mécanismes de subjectivation et d'assujettissement reliés au crédit (Lazzarato) et par la dynamique d'entrepreneur de soi (Foucault). Nous ancrerons notre raisonnement au sein d'un régime d'accumulation néolibéral désencastré (Polanyi) (Mauss): l'économie financiarisée et autoréférentielle est arrimée à la logique du Capital et de la forme idéelle de l'Équilibre général décrit par nombre d'économistes néo-classiques.

-  


Pragmatisme et éducation: la potentialité critique chez Durkheim

Julien Ezziani, Université du Québec À Montréal, ezziani_kj@hotmail.com

Près d'un siècle nous sépare de l'oeuvre de Durkhiem, pourtant à certains égards elle reste d'une virulente actualité. Nous estimons que la reconnaissance d'une ontologie sociale normative à travers le réalisme social de Durkheim donne accès à une dimension analytique et critique originale qui échappe à la tendance actuelle de ramener toutes pratiques sociales ou dysfonctionnement social à un simple problème de gestion et de mise en conformité par l'opérativité technique. En prenant appui sur le réalisme social et la sociologie de l'éducation de Durkheim, nous proposons de mettre en lumière le potentiel critique durkheimien de l'éducation contemporaine.

-  


© Canadian Sociological Association ⁄ La Société canadienne de sociologie